La santé dans la vallée

QUELQUES CHIFFRES

Même s'il n'est pas très aisé de trouver des chiffres mis à jour et fiables, voici un état des lieux qui semble proche de la vérité, concernant la population médicale de la Vallée :- 16 Médecins Généralistes : 1 à Servoz, 3 aux Houches (Maison de Santé), 9 à Chamonix (5 à la Maison de Santé, 2 cabinets privés, 2 à « Exercice Particulier »), 3 à Argentière pour 2 cabinets.
Les visites à domicile sont devenues rares, les consultations sans rendez-vous ont pratiquement disparu, la Médecine de Montagne a déserté ; il est intéressant de noter qu'en 1994 il y avait 19 Médecins Généralistes avec 5 cabinets équipés de radiologie.

  • 5 Médecins Spécialistes : 1 Rhumatologue (en secteur 3), 2 Gynécologues, 1 Cardiologue, 1 Chirurgien Esthétique ( ! ) ; nous avons perdu le cabinet de Radiologie, 2 Psychiatres, 1 Dermatologue, 1 Pédiatre, 1 Ophtalmologue ; et nous allons perdre prochainement l'un des deux Gynécologues et la Cardiologue, sachant qu'il sera fort difficile de leur espérer des successeurs.
  • Le Laboratoire d'Analyses Médicales : toujours présent, même si à moyen terme une menace sur son existence pourrait apparaître, pour des raisons de rentabilité (effet pervers des réductions de valeur des actes voulues par la Sécurité Sociale) et d'efficacité (centralisation des matériels).
  • Kinésithérapeutes : 25 (ou 29 ?)
    - Infirmiers et Infirmières : 15
    - Podologues : 3
    - Chirurgiens Dentistes : 13
    - Ostéopathes et Chiropracteurs : 13

Un petit mot de l'hôpital :

? Service d'Urgences « saisonnier », avec un fonctionnement qu'on peut juger inadapté aux réalités de la Vallée ; le SMUR n'est plus présent, mais monte de Sallanches
? Alcoologie avec le service de Cures
? Service de Soins de Suite
? Consultation de Traumatologie et Médecine du Sport
? EHPAD…
? ENSA avec 1 Médecin (en cours de "restructuration").

CONSTAT

Les personnes présentes sont d'accord sur le fait que la situation semble tolérable pour les kinés et les infirmières (ers), le Laboratoire, les aides soignant(e)s et aides à domicile, même s’ils ont tous une somme de travail conséquente ; mais le service attendu de la part des médecins généralistes et spécialistes, et a fortiori des Urgences, n'est pas à la hauteur de ce qui est espéré par la population locale et les résidents secondaires ; enfin, aujourd'hui, la traumatologie, apanage de nos visiteurs touristiques, mais finalement des Chamoniards aussi, est très mal prise en charge.
Ainsi, les idées résultant de notre « remue-méninges » concerne en premier lieu les Médecins libéraux, généralistes et spécialistes.

IDÉES ISSUES DE LA RÉFLEXION DE GROUPE

Caractéristiques qui devraient s'appliquer à Chamonix ?

Consultations ouvertes en complément des rendez-vous, plages horaires plus larges adaptées à la vie locale, visites à domicile pour les personnes en incapacité de se déplacer, service de garde plus adapté en particulier le week-end, accueil de la traumatologie et donc plateaux techniques adaptés, exercice en groupe qui devrait faciliter la résolution de ces propositions, secrétariat physique pour l'accueil au cabinet et téléphonique

Pourquoi s'installer à Chamonix ?

Pour le cadre de vie avant tout, mais faut-il encore pouvoir en profiter ; pour la variété du travail proposé par une patientèle importante ; pour une aide au financement (installation, loyer, plateau technique, véhicules propres pour les visites, congés payés, …) que la municipalité DOIT apporter ; pour une intégration professionnelle facilitée du conjoint

Comment susciter un engagement suffisant de ces médecins ?

Le rapport « revenus/coût de la vie dans la Vallée » doit être amélioré pour que l'attractivité de la « Capitale Mondiale du Ski et de l'Alpinisme » et de ses avantages supposés pour ces professionnels persistent.

Contreparties à l'engagement financier de la Communauté ?

Elles rejoignent les manques constatés au départ : gardes de week-ends et soirées plus adaptées au rythme de la vie locale, consultations libres, visites à domicile plus fréquentes, prise en charge de la traumatologie, formations plus spécifiques (sport, traumatologie).

La Médecine du futur dans la Vallée ?

Centralisation de tous les moyens médicaux et paramédicaux mais en respectant 3 pôles (Argentière, Chamonix, Les Houches) ce qui nécessitera un plan intercommunal
Le bénévolat (retraités par exemple) pourrait devenir plus important (prévention, sport, écoles).

CONCLUSION

Les idées ne manquent pas, mais … tout le monde a bien conscience que ce problème n'est pas le propre de Chamonix ; il s'agit bel et bien d’un problème national.

Il nous semble que, proposer des choses de façon unilatérale, est inefficace (construire des maisons médicales qui restent vides n'a aucun sens).

Mais, par contre, réunir un "Grenelle (ou plutôt un "Chamonix") de la santé", si nous sommes élus, avec toutes les parties prenantes, y compris les habitants, serait dans la droite ligne de notre philosophie de la gouvernance et permettrait, non seulement d'exposer nos solutions, mais encore de les confronter et de les enrichir au contact des professionnels et des usagers.

 

S'engager - Adhérer - Soutenir

Contactez-nous

Réseaux sociaux

Download our flyer

Tous droits réservés © Chamonix S'engage ! 2020
Création & réalisation : ctoutcomstudio signatureweb