La mobilité douce dans notre Vallée - Le bus

"Chamonix s'engage" à accélérer les actions en faveur de la mobilité douce dans notre Vallée.

Nous sommes allés à la rencontre des usagers des bus dans notre vallée..

Constat des usagers rencontrés

  • La qualité du transport reste inférieure à celle offerte par le train
  • Le réseau dessert au plus proche des zones d'habitations mais de façon très inégale sur la communauté de communes.
  • La qualité des équipements annexes (abris, liaison, signalétique, géolocalisation, etc…) est très insuffisante.
  • L'accueil des passagers dans le bus reste très moyenne.
  • La gestion des flux n'est pas anticipée.
  • Les bus roulent vraiment vite.
  • La libre circulation offerte aux habitants est un point positif et encourageant.
  • Les personnes qui disposent de temps pour effectuer leurs déplacements sans contraintes sont globalement satisfaites.
  • Il existe une grande disparité sur le ressenti des personnes rencontrées selon leur âge, leur situation professionnelle, ou géographique. Si les retraités et les plus jeunes sont globalement satisfaits, les professionnels, les personnes en activité, ou les touristes sont souvent insatisfaits.

NOTRE REFLEXION

  • Le réseau de transport par bus doit répondre de façon homogène aux besoins de tous les usagers.
  • Le réseau doit aussi répondre aux enjeux majeurs de notre vallée : protection de l'environnement, qualité du service, réactivité en temps réel, adaptation aux manifestations, substitution auxflux des VL touristiques et pendulaires.
  • Sommes-nous à l'avant garde en matière de transport par bus ? Simplement à niveau ou encore en retard ?
  • La libre circulation offerte aux touristes est un choix. Est-il vertueux ?
  • Le financement de la libre circulation (2 millions d'euros par la Compagnie du Mont-Blanc) est-il vraiment valorisé dans l'intérêt des chamoniards ?

NOTRE CONCLUSION

  • En l'absence d'alternatives, la configuration de la Vallée et les préoccupations en matière d'environnement imposent une amélioration du réseau de transports collectifs par bus.
  • Des moyens financiers complémentaires doivent lui être consacrés pour atteindre les objectifs de services, de qualité et de fréquence qui permettront une réduction du flux de véhicules légers. Ces moyens financiers pourraient être assurés par une augmentation marginale (moins de 1€) des forfaits journaliers excursionnistes, reversée intégralement par la Compagnie du Mont Blanc à la collectivité.
  • Un réseau de transport scolaire accompagné, passant au plus prêt près des zones d'habitations devrait être déployé sur l'ensemble de la communauté de communes.
  • Une discussion qui aboutirait à une meilleure cohérence entre les horaires de bus et de train apporterait une amélioration de la fréquentation des deux moyens de transport collectifs qui cohabitent dans la vallée
  • La géolocalisation liée à par un système d'information en temps réel des usagers, à chaque arrêt de bus, est indispensable et urgente.
    Cet équipement faisait partie des obligations de l'appel d'offre remporté par Transdev. Sommes-nous en présence d'une nouvelle Délégation de Service Public sans contrôle des obligations du délégataire ?
  • L'échéance du contrat de Délégation de Service Public arrive prochainement à son terme. Le renouvellement d'une partie importante de la flotte des Bus sera à doit être assuré et financé. Les préoccupations en matière de pollution, de qualité et d'innovation seront prioritaires.
  • Le déploiement d'abris bus de qualité et d'une signalétique performante, cohérente et homogène sur l'ensemble du réseau sont est des une priorités. Ils Cela devrait répondre à un souci constant d'accueil, d'unité, d'information et traduire l'identité de la vallée.
  • Le rétablissement d'un contrôle et d'un comptage systématiques des passagers permettrait l'amélioration de la qualité des services, une réactivité en temps réel et un sérieux indispensable à la sécurité.
  • La complémentarité entre les différents modes de transport (train, bus, vélo et piéton) doit être organisée autour d'aménagements de liaisons et d'une information performante à destination des usagers
  • La construction d'un centre multimodal sur le parking du Grépon doit être enfin engagée. La communauté de communes doit d'urgence se doter d'un point central pour les transports, situé en entrée de ville, sur le parking du Grépon.
  • Ce projet structurant sera l'occasion de donner un signal fort en matière de transport, de protection de l'environnement, et de gestion qualitative du tourisme, en regroupant au sein d'un même lieu, un parking important, la gare routière, des points d'accueil et d'information par pour les acteurs du tourisme de la vallée, des liaisons piétonnes innovantes avec le centre et la gare SNCF, une liaison avec le bas du télécabine du Brévent, etc…

Chamonix s'engage ! pour ce projet.

L'organisation des transports dans notre Vallée est un enjeu majeur pour la protection de notre environnement, pour la qualité d'accueil des visiteurs et le bien-être des Chamoniards.

S'engager - Adhérer - Soutenir

Contactez-nous

Réseaux sociaux

Download our flyer

Tous droits réservés © Chamonix S'engage ! 2020
Création & réalisation : ctoutcomstudio signatureweb